Une mère en talons aiguilles : sortir l’érotisme du placard

À mi-chemin entre le roman biographique et le guide pratique , « Une mère en talons aiguilles », premier roman de Tina Karr (@TinaKarr), traite avec humour d’érotisme et de sexualité afin d’inciter les femmes à renouer avec leur sex-appeal et retrouver la confiance en elles qui leur fait tant défaut après la maternité. Découvrez son ouvrage à travers les réponses à mes questions.

1-Il me semble qu’on parle beaucoup de sexe tant qu’on est femme mais qu’il est occulté de nos conversations dès qu’on devient mère.  Serions-nous plus catholiques qu’on ne veut l’admettre au Québec?

Le Québec a indéniablement été marqué au fer rouge par une morale religieuse qui n’a cessé d’opprimer la liberté sexuelle des individus et plus particulièrement celle des femmes. Malgré une évolution sociale menée par le féminisme, la femme québécoise continue de porter en elle des traces de son éducation catholique.

Notre société accepte facilement que les célibataires jeunes ou moins jeunes aient une sexualité débridée, mais celle des  mères… on ne souffle mot. Les mères sont reléguées à une catégorie de femmes «hors service». Personne ne veut  imaginer une mère, ou encore moins leur mère, en train de jouir. Quel tabou!

C’est à chacune d’entre nous de revendiquer le droit de vivre notre sexualité comme nous la désirons, de casser les interdits, de faire taire les mauvaises langues et de nous autoriser le plaisir.

2- Mettre au monde un enfant transforme notre corps et notre façon de penser. Ça peut rendre l’expression de notre sensualité plus difficile. Qu’en penses-tu ?

La naissance provoque des bouleversements énormes que l’on ne peut anticiper. Notre corps change parfois de manière dramatique après la grossesse. Avec 10 kilos en trop et un ventre distendu, on se sent  moche et on perd confiance en notre pouvoir de séduction. La fatigue, la routine et la baisse d’hormone achèvent d’étouffer notre désir sexuel.

Notre conjoint acceptera cet intermède dans notre vie sexuelle et  comprendra aussi notre besoin de profiter pleinement de notre nouveau rôle de maman si cette période n’est que temporaire.

Nous devrons rapidement apprendre à dissocier notre rôle de mère de celui d’amante afin de renouer avec l’intimité de notre couple. Il faut aussi nous réapproprier notre corps de femme et retrouver la forme. Et ça nous le ferons tout d’abord pour nous! Se sentir bien dans sa peau nous donne envie d’être sexy. Il en découlera inévitablement l’envie de faire l’amour à nouveau.

3- À partir de tes apprentissages personnels, quels sont les conseils que tu aimerais donner aux mères pour vivre pleinement leur sexualité?

Lâchons prise! Il faut vite mettre en place des ressources pour nous dégager de bébé et  retrouver l’intimité de notre couple. Nous sommes souvent accablées par un sentiment de  culpabilité si nous nous autorisons du temps pour nous ou pour notre couple. Nos enfants survivront à notre absence si nous partons en amoureux  une nuit ou un week-end, alors que  notre relation amoureuse, elle, souffrira amèrement si nous ne provoquons pas ces moments privilégiés.

Rompons le silence! Il faut absolument établir une communication riche et soutenue avec notre conjoint afin d’explorer notre propre sexualité, d’une part, et celle de notre couple d’autre part. Le plaisir sexuel ne doit  pas être une exclusivité masculine. La volupté et la jouissance partagées éloignent les frustrations et promettent le rapprochement amoureux au sein du couple.

Il ne faut jamais oublier que chacune d’entre nous est avant tout une femme et surtout  une amante  pour notre conjoint.  Nos hommes se sentent souvent dépourvus et dépossédés face à la maternité  qui  comble et accapare soudainement tout notre affectif. Nous devons les rassurer sur l’amour que nous éprouvons pour eux et sur l’importance de notre relation de couple. Il faut éviter de les exclure de cette nouvelle cellule qu’est notre petite famille.

Une mère en talons aiguilles, Tina Karr, éditions Béliveau.
Disponible chez Renault Bray (21,95$)

Dites-nous si la question vous interpelle et courrez la chance de gagner le roman de Tina Karr! Cinq volumes seront tirés au sort lundi 21 février


Tags: , , , , , , ,

Author:Fedwa Lahlou

Communicatrice, globe trotter, épicurienne et croqueuse de chaussures qui tente l'aventure de la maternité et qui parle de tout.

16 réponses to “Une mère en talons aiguilles : sortir l’érotisme du placard”

  1. Assia Hamdane
    15 février 2011 at 18 h 02 min #

    Ma Prochaine Lecture!!!!

    • 21 février 2011 at 18 h 15 min #

      ET LES GAGNANTS DU CONCOURS SONT:
      1- Stéphanie de Grandpré
      2- Assia Hamdane
      3-François-Xavier Fiset
      4- La Belle
      5- Maman 3.0
      Contactez-moi par courriel pour recevoir votre prix!

      • 23 février 2011 at 23 h 57 min #

        Félicitations!! Et bonne lecture

  2. Stéphanie de Grandpré
    15 février 2011 at 21 h 13 min #

    Pique définitivement ma curiosité!!

  3. 16 février 2011 at 3 h 23 min #

    C’est vraiment une jeune maman sur la couverture? 🙂

    • 16 février 2011 at 3 h 27 min #

      @Maman 3.0 : J’aimerais être aussi bien conservée au même âge!
      @Stéphanie et @Assia: le livre en vaut la peine. Bébé couché, je retourne à ma lecture 🙂

    • 17 février 2011 at 4 h 53 min #

      Une maman de 51 ans!

  4. francois-xavier Fiset
    16 février 2011 at 5 h 00 min #

    Bonjour, nous sommes un couple depuis 4 ans avec 2 enfants, un garçon de 2ans et 1/2 et une fille de 8 mois! J’ai une grande compréhension pour ce que vie ma femme et je l’ai reconnue dans les 3 questions ci-haut,mais en fait je nous ai reconnue en fait car ça m’a touché aussi!
    merci

  5. 16 février 2011 at 6 h 11 min #

    Non seulement ça m’interpelle, mais ça me parle tellement!
    Voilà ma chance d’obtenir un livre avant même d’être rendu à l’acheter sur ma déjà trop longue liste des livres à lire!

  6. Karine
    16 février 2011 at 10 h 31 min #

    Plusieurs filles autour de moi attendent un enfant et certaines autres en ont déjà. Nous abordons parfois le sujet et nous nous posons toutes les mêmes questions. Par contre, il est rare qu’on aborde le sujet dans les médias, peut-être parce que c’est encore tabou, même en 2011. Merci à toi et à Tina d’en parler avec franchise et ouverture d’esprit!

    • 17 février 2011 at 5 h 01 min #

      Vous avez bien raison de dire que le sujet est tabous.. comme si le fait de devenir mère nous collait l’étiquette de  »Madonne » qui sera nécessairement privée de toute vie érotique.Tous vos commentaires m’encourage à continuer de parler haut et fort de ce qui nous concerne toutes à un moment ou à un autre dans notre vie de femme!
      Merci Fedwa de ta grande générosité.

  7. 16 février 2011 at 14 h 42 min #

    @Karine : c’est déjà bien que vous abordiez le sujet. Depuis que je suis mère, on parle de moi à la troisième personne: « comment va la maman? » alors parler du reste…
    @François-Xavier: je suis heureuse d’entendre l’avis d’un père et de surcroît à l’écoute de sa moitié.Merci pour le témoignage.
    @La Belle: je crois que si Tina avait des doutes concernant la publication de ce livre, ils vont s’envoler en lisant vos beaux commentaires!

  8. Soufiane
    16 février 2011 at 14 h 57 min #

    Salut lahlouf,

    j’en veux bien un 🙂

    Biz

    tchou

  9. So
    18 février 2011 at 4 h 59 min #

    Ce sont toutes sortes de questions intéressantes… Pour ma part, ce que je trouve parfois un peu «mélangeant», c’est le fait de concillier allaitement et sexualité…

  10. 22 février 2011 at 13 h 46 min #

    En parlant d’érotisme, je peux vous dire que les sextoys peuvent accompagner à retour progressif à une sexualité joyeuse 😉

  11. 12 juin 2011 at 7 h 00 min #

    En effet, rien de tel qu’un jouet intime. Plus pratique et moins encombrant… qu’un homme !

%d bloggers like this: