Une histoire de sel et de bien-être

histoire de sel

Le sel, ou plutôt le sodium, est considéré comme un nutriment essentiel au corps humain. Néanmoins nos besoins réels sont largement en deçà de notre consommation. Le sel, à travers les siècles, a connu différents usages : conservation des aliments, rehausseur de goût mais son utilisation ne se limite pas au domaine de l’alimentation. Il y en a deux en particulier qui ont piqué ma curiosité.

Halothérapie

Halos. Sel en grec. On lui reconnaît de nombreux bienfaits. Avec l’halothérapie, c’est-à-dire la thérapie par le sel, on va en chercher quelques uns. Méconnue et peu présente en Amérique du Nord, c’est une pratique répandue dans les pays de l’Est pour renforcer le système immunitaire des personnes atteintes de troubles respiratoires causés par les allergies, rhume, sinusite, asthme, etc. Elle ne prétend pas pour autant remplacer les thérapies traditionnelles.

Comment ça marche?

On s’installe confortablement pour une séance de 45 minutes et on laisse agir notre environnement. La pièce a été conçue pour reproduire une grotte de sel. Les murs sont en briques de sel de l’Himalaya et des micro molécules de sel (qualité pharmaceutique et non du sel de table) sont propulsées dans la pièce grâce à un équipement sophistiqué qui contrôle la fréquence, la quantité, etc.

Le jour où j’ai tenté l’expérience, je dois dire que j’étais sur la fin d’un rhume. Après quelques minutes dans la pièce, j’ai commencé à tousser. On aurait dit que mon corps cherchait à expulser les derniers microbes. Qu’on y croit ou pas, rester au calme pendant 45 minutes demeure très efficace pour relaxer. Si vous travaillez dans le secteur, une petite séance sur l’heure du lunch pourrait bien vous aider à passer au travers d’une journée difficile. L’expérience vous en coûtera 45$ si vous prenez une séance à l’unité.

Où essayer

Clinique Élite laser
1 Westmount Square, local C-250
Montréal
514-925-3338

Bain flottant

Vous êtes-vous déjà baigné dans la mer morte? L’eau de ce lac salé contient plus de 20% de sel alors que la mer n’en compte que 5%. C’est cette densité de sel qui fait en sorte que notre corps est contraint de flotter et qu’il est si peu évident de nager. Des recherches ont démontré que l’eau saline chauffé à bonne température facilitait la pénétration des ions négatifs et régénérait le corps (ion du calcium se fixe sur les os par exemple) et l’esprit en évacuant le stress.Ce sont ces bienfaits que certains spas ont tenté de reproduire en proposant le bain flottant.

Comment ça marche?

Le bain est remplie d’une eau tempérée composée à 50% d’eau et à 50% de sel. Afin de vivre une expérience complète, le bain est recouvert de façon à pouvoir s’isoler complètement du monde extérieur en refermant le capot sur soi. Si vous êtes claustrophobe, il est possible d’ajuster son ouverture à votre degré de confort. Dans le bain, vous pouvez contrôler les sons et lumières. Personnellement, j’ai choisi de passer ma séance d’une heure dans le noir et le silence afin de maximiser la relaxation. J’ai apprécié l’expérience mais pour relaxer, je suis une fan fini du neurospa! La douche est obligatoire avant comme après. Prenez garde à bien rincer vos oreilles mais si vous endurez les bouchons, prenez-les, ça vaut la peine! Et surtout, aucun contact avec les yeux ou la bouche!!

Où essayer

Ovarium
400 rue Beaubien Est, Montréal
514-271-7515

Tags: , , , , , , ,

Author:Fedwa Lahlou

Communicatrice, globe trotter, épicurienne et croqueuse de chaussures qui tente l'aventure de la maternité et qui parle de tout.

Les commentaires sont fermés.

%d bloggers like this: