Nouveaux parents : L’alimentation de bébé post-lait

Dans cette série de billets « Nouveaux parents », je vous donne des trucs et conseils forte de ma nouvelle expérience de nouvelle maman (cinq mois au complet!). Ce sont des découvertes que j’ai faites dans les derniers jours, semaines ou mois. Vous êtes priés de prendre ce que vous aimez et de laisser le reste! Et discutez avec moi dans les commentaires!

Au début…. c’est plutôt simple : le bébé « mange » du lait! Pas trop besoin de se poser de question. Lorsqu’il a faim, on lui présente le sein ou le biberon et puis voilà, le tour est joué. Mais à un moment donné, le bébé aura besoin d’autre chose que du lait, et c’est là que tout se complique. Ou du moins, se complique par rapport à une alimentation composée seulement de lait!

Conseils aux nouveaux parents : Introduction des aliments pour bébé | lavietoutsimplement.com

Ma petite de 5 mois a commencé tôt à développer un intérêt pour la bouffe. Le chapitre sur l’introduction des aliments du Mieux vivre, je l’ai lu vraiment plein de fois! Le Mieux vivre, c’est le guide qui est offert aux futurs parents et qu’on lit de manière compulsive pendant la grossesse, de façon maniaque dans les premières semaines suivant la naissance, puis qu’on délaisse un peu ensuite pour s’y référer en cas de pépin. Peu importe l’utilisation que vous en faites, il est reconnu comme la première source d’info des futurs et nouveaux parents québécois.

Les recommandations de Santé Canada sur l’introduction des aliments pour bébé ont été modifiées récemment. Ces changements ont été apportés à la version 2015 du guide Mieux vivre. Le hic, l’introduction des aliments est encadrée de façon moins rigide. C’est bien, mais en même temps, ça soulève tellement de questions quand on veut être sûr de faire « la bonne affaire » comme parents!

À l’aube du passage à la bouffe pour ma petite fille de 5 mois, j’ai lu et relu les différents textes sur le sujet, et j’ai consulté une infirmière au CLSC pour me rassurer sur certaines choses. Je vous partage le résumé de toutes mes démarches!

oui…. j’ai parfois tendance à essayer de tout lire et d’essayer de tout comprendre avant de faire quelque chose….

 

Quand est-ce que bébé est prêt à manger?

La recommandation de Santé Canada est de donner du lait (maternel ou maternisé) exclusivement jusqu’à six mois. Mais voilà, bébé n’est pas soudainement prêt à manger du « solide » le jour exact de son anniversaire de 6 mois. Cela arrive dans bien des cas avant, mais parfois un peu après.

On recommande toutefois de consulter si bébé ne veut toujours rien savoir de la nourriture après sept mois.

Les signes qu’il faut observer pour savoir si bébé est prêt à manger autre chose que son habituel lait :

  • bébé est intéressé par la bouffe que vous mangez, genre il essaie d’attraper cuillers, tasse, morceaux de bouffe qui passent à sa portée
  • bébé demande à boire de manière incessante, pendant plusieurs jours d’affilée (pas une petite poussée de croissance)

Chez moi, bébée a rapidement été intéressée par notre nourriture et nos boissons. Elle s’est mise à essayer d’attraper ma tasse de café dès 3 mois et demi! Elle a ensuite essayé avec beaucoup d’insistance à attraper la bière de mon amoureux et tous les brocolis qui passaient sous son nez (oki… entièrement faux le coup des brocolis! surtout les desserts et la pizza qui la tentent!).

Lors de son rendez-vous de suivi à 4 mois, le médecin nous avait conseillé tout de même d’attendre le plus possible, l’objectif étant que son système digestif soit le plus mature possible avant de lui donner autre chose que du lait.

Nous avons commencé à lui donner des céréales de riz à 4 mois et demi. Elle était vraiment trop intéressée par la bouffe et tout d’un coup elle s’est mise à boire… je croyais qu’elle n’allait plus s’arrêter! À raison d’un repas quotidien d’une cuillerée à soupe matinale, elle est passée à deux repas par jour le lendemain de la nuit où elle s’est réveillée aux heures pour boire! Et elle est vraiment heureuse de manger!

 

Alimentation de bébé : comment introduire les aliments

Alors là, affutez votre discours, les recommmandations des nutritionnistes et pédiatres ont été chamboulées au cours des dernières années. Alors voilà, vous pourrez indiquer à votre entourage d’aller lire les nouvelles directives, ou alors les inviter à lire ce billet! 😉

 

L’ordre d’introduction des aliments

On commence maintenant par les céréales enrichies de fer. Les céréales de riz (qui ne goûtent pas grand chose) d’abord, puis l’orge ou l’avoine. Choisissez des céréales sans sel ni sucre ajouté (ni « saveur », naturelle ou pas).

  • Les céréales doivent être enrichies de fer.
  • Au début, vous les préparez avec du lait (maternel ou maternisé) pour que la transition soit plus douce, mais aussi pour un apport nutritif additionnel. Plus tard, vous pourrez les préparer avec de l’eau.

Ensuite les protéines. Parce qu’elles contiennent également du fer. Les oeufs, les purées de viandes, le tofu, les légumineuses (en bouillie ou en purée).

Ensuite, les autres aliments. Il n’y a pas d’ordre dans le reste des légumes et fruits, alors allez-y comme vous le sentez.

Allez-y toujours un aliment à la fois. Comme cela, si un aliment n’est pas bien toléré par votre enfant, vous saurez lequel blâmer. Respectez un délai de 2-3 jours entre l’introduction de chaque aliment. Un fois l’aliment introduit, rien ne vous interdit de le mélanger à d’autres ou de faire des bouchées combinées! Si votre enfant a moins de 6 mois quand vous commencez les aliments, introduisez environ un aliment par semaine pour qu’il s’habitue plus traquillement.

Les aliments allergènes n’ont plus à être reportés. Les dernières études ont démontré que le report de l’introduction des aliments allergènes n’évitent pas les allergies. Si dans la famille de l’enfant il y a de graves allergies, vous pouvez tout de même demander à votre médecin quoi faire en cas d’allergie afin d’être prêt.

Attention au miel et au lait de vache (ou d’autres animaux!). Cas spéciaux. Le miel ne devrait pas être donné aux enfants de moins d’un an à cause de risques de présence de la bactérie responsable du botulisme dans le miel. Dans le cas du lait de vache (ou autre), il peut être introduit dans l’alimentation de bébé à partir de 9 mois seulement.

 

Purée bien lisse ou pas?

Les purées n’ont pas à être parfaitement lisses. Soyez tout de même conservateurs lors des premières bouchées de votre enfant, mais s’il accepte les purées un peu plus épaisses et avec certains « motons », cela pourrait éviter des problèmes de textures plus tard.

Récemment, j’ai vu un reportage de l’émission L’épicerie, dans lequel des enfants de 6-7 mois mangent des morceaux de concombres et de viande. J’étais vraiment intriguée! Je vous invite à le regarder!

L’infirmière du CLSC me confirmait que les purées n’ont pas à être trop lisses si l’enfant les aime. Dans certains cas, des enfants ayant mangé que des purées très lisses ont de la difficulté à s’habituer à la vraie texture des aliments plus tard.

 

La quantité?

Quelle quantité de céréales donner? Ça, c’est LA question qui m’embêtait le plus, et la raison principale pour laquelle j’étais aller poser des questions au CLSC. Le Mieux vivre ne me disait pas quelle quantité donner, mais précisait que si on donne des aliments solides avant 6 mois, il faut s’assurer que le bébé ne remplace pas le lait par les aliments solides. Il doit boire autant.

Pas facile de mesurer la quantité de lait bue quand on allaite!

L’infirmière m’a expliqué que les quantités ont été retirées du guide parce que les parents croyaient que c’était la quantité que bébé devait manger. Mais en réalité, certains bébés mangeront une cuillerée à soupe de céréale alors que d’autre avaleront rapidement une demie tasse au petit déjeuner! Et toutes les réponses sont bonnes, tant que bébé suit sa courbe de croissance et prend du poids normalement.

L’important, c’est de donner à manger tant que le bébé en veut. À son âge, il n’a pas encore appris à manger pour combler des besoins émotifs! L’appétit de bébé pourra varier d’une journée à l’autre, et d’un repas à l’autre.

Chez nous, le petit déj et le souper, c’est maintenant deux cuillerées à soupe de céréales…. mais parfois on en refait une de plus et parfois tout n’est pas mangé!

 

En fin de compte…

Au bout du compte, il faut retenir qu’un enfant d’un an mangera comme le reste de la famille.

Comme il n’y a plus d’ordre précis dans l’introduction des aliments, c’est à la fois plus simple, mais un peu moins rassurant. Mais faites-vous confiance et faites découvrir le monde de la nourriture à votre tout petit!

À retenir

  • Suivre le rythme et la faim de l’enfant. Il sait quand il n’a plus faim.
  • Être patient. Un aliment n’est pas souvent apprécié du premier coup. Il faut de 15 à 20 fois pour qu’il s’y habitue!
  • Faire goûter de tout! le palais se développe!
  • Pas de sel, ni de sucre au début, et le moins possible. Et attention, le sucre se cache parfois sous de drôles de nom (maltodextrine, je t’ai vue! trop tard, mais je t’ai vue!) et méfiez-vous des ingrédients « saveur naturelle ». Pourquoi a-t-on besoin d’ajouter de la saveur dans des céréales d’avoine? Hein?
  • Introduire les aliments un par un question de répérer les possibles allergies ou intolérances.
  • Et s’amuser! Il ne faut surtout pas associer le repas à quelque chose de désagréable!

 

Références

Parce que je ne suis ni médecin, ni infirmière, ni nutritionniste, voici les références officielles! Les liens de Santé Canada contiennent d’ailleurs une foule d’informations et la justification des recommandations du groupe de travail sur la nutrition des nourrissons. Si vous voulez tout savoir, vous y trouverez pas mal tout ce qu’il vous faut!

Tags: , , ,

Author:Stéphanie Rault

J'aime les découvertes culinaires : nouvelles recettes, ingrédients, restaurants. Photographier ces découvertes fait également partie des mes passions, tout comme les partager.

2 réponses to “Nouveaux parents : L’alimentation de bébé post-lait”

  1. Carolyne
    29 mai 2015 at 13 h 21 min #

    C’est quand même drôle de voir à quelle vitesse ça change. Pour chacune de mes filles il y avait des recommandations différentes ! Des fois on ne sait plus sur quel pied danser.

    • Stéphanie Rault
      29 mai 2015 at 15 h 41 min #

      Effectivement! Ça change vite! Ça fait toujours des conversations intéressantes avec la famille!

%d bloggers like this: