Allaitement : de la théorie à la pratique

L’allaitement est un sujet qui ne laisse personne indifférent. J’avais abordé le sujet sur Divine sous le titre Allaitement : et si c’était impossible ? J’aimerais proposer maintenant aux nouvelles mamans une réflexion sur l’allaitement. Personne n’est contre la vertu : il va de soi que le lait maternel est le meilleur aliment pour son enfant. En théorie, c’est simple et naturel mais dans la pratique, on se rend compte que ce n’est pas forcément le cas pour tout le monde. Voici donc quelques éléments à considérer quand on souhaite allaiter.

1-     Les premiers jours

Dans les premiers temps, l’allaitement, c’est douloureux. Même avec une bonne prise au sein, on a mal. Normal, bébé passe des heures à téter une partie de notre corps qui n’a pas l’habitude d’être autant sollicité! Résultat : on peut avoir des mamelons crevassés au point de saigner.

Solution du milieu de la santé : crème à la lanoline ou à la cortisone.

Mon opinion : personnellement, je n’opte pour aucune des deux. Il n’y a que la patience mais dans certains cas, il vaut mieux faire son deuil de l’allaitement.

2-     La montée de lait

Habituellement, elle arrive après quelques jours. Les seins sont durs et gonflés. Là aussi, ça peut être douloureux. La solution est simple : allaiter bébé. Par contre, il peut arriver que votre production de lait laisse à désirer.

Solution du milieu de la santé : Motillium (sous prescription) pour augmenter la lactation

Mon opinion : je ne suis pas pro médication. Il y a la possibilité de choisir l’allaitement mixte ou d’essayer l’homéopathie (chardon marie).

3-     La gestion du sommeil

Quand on allaite, il va de soi que nous sommes les seules à nous lever nuit et jour pour nourrir bébé. Quand c’est le premier, on vit au rythme de bébé les premiers mois (comprendre on dort entre deux tétées!) Par contre, si vous en avez un deuxième, en bas âge de surcroît, il faut songer à un mode d’organisation qui vous permette de passer du temps avec l’aîné. C’est quand même exigeant quand on manque déjà de sommeil.

Solution médicale : augmenter la lactation et tirer son lait.

Mon opinion : négocier avec Chéri de son implication AVANT de tomber enceinte!

4-     La pudeur

Quand bébé a faim, c’est tout de suite qu’il veut manger. Il faut donc y penser quand on se déplace en voiture et quand on est dans les lieux publics. Si cela vous met mal à l’aise d’allaiter dans un centre commercial ou sur un banc public, il faut songer à des alternatives.

Solution médicale : aucune.

Mon opinion : agrémentez vos tenues d’un foulard qui saura cacher ce qu’on ne saurait voir et souriez, on vous regarde! Bien sûr, il existe aussi dans les magasins spécialisés des tabliers et autres accessoires pour un allaitement en toute intimité.

Tags: , , , ,

Author:Fedwa Lahlou

Communicatrice, globe trotter, épicurienne et croqueuse de chaussures qui tente l'aventure de la maternité et qui parle de tout.

Les commentaires sont fermés.

%d bloggers like this: