10 règles à respecter pour avoir l’air bien éduqué!

ÉTIQUETTE &

Les bonnes manières, ça se perd paraît-il! Honnêtement, il a bien des choses qu’on ne m’avait jamais enseignées (et d’autres que je savais, Dieu merci!) et je suis heureuse d’avoir croisé la route de M. Charles Mc Pherson, majordome dans de grandes maisons et auteur de The buttler speaks, qui m’a permis de corriger mes lacunes. Comme moi, c’est tout ce qui tourne autour de la bouffe qui m’intéresse (héhé, sans surprise!), on va jaser d’étiquette à table!

Règle #1 : saluer, ce n’est pas du gâteau!

Cela peut paraître évident mais savez-vous saluer? Quand on serre la main à son interlocuteur, il faut ouvrir sa main, la placer à la verticale et emboîter l’espace entre le pouce et l’index dans l’autre main. On secoue trois fois et on lâche à la quatrième en n’y mettant pas plus de force que celle pour tenir une bouteille d’eau.

Règle #2 : le plan de table, un bon indicateur

Que vous soyez l’hôtesse ou un convive, le plan de table est important. En France, la maîtresse de maison se place au centre de la table alors qu’en Amérique du Nord, elle s’installe au bout de celle-ci. Quant aux convives, ils sont placés selon l’ordre d’importance, les plus proches de l’hôtesse étant les plus importants. Le savoir vous évitera de faire des boulettes!

Règle #3 : ma serviette, j’en fais quoi?

D’abord, elle va sur les genoux et nulle part ailleurs! Il faut la déplier puis la plier en deux à l’horizontale en prenant soin de mettre le bord face à soi. Le but? ouvrir la serviette pour s’essuyer la bouche discrètement à l’intérieur et laisser l’extérieur immaculé. La classe!

Règle #4 : le casse-tête des couverts

Tout d’abord, on place le couteau à droite, la fourchette à gauche et la petite cuillère en haut de l’assiette. En Amérique du Nord, on place les couverts en les tournant face au ciel. En Europe, c’est l’inverse. L’explication est simple : quand on a de l’argenterie, les mettre à l’envers permet de montrer le poinçon, prouvant que c’est de l’argent massif. Ah1 Vanité, quand tu nous tient!

Ceci dit, encore faut-il savoir tenir adéquatement ses ustensiles. Que ce soit sur le couteau ou la fourchette, l’index va sur le manche, à la base de notre ustensile. Une exception : le couteau à poisson. Il se tient comme un crayon car il est destiné à séparer le poisson et à le pousser sur une fourchette (pas à couper).

Règle #5 : Fini de manger ou pas? Le langage des signes!

Tout est dans la façon de positionner ses couverts. Quand on a fini de manger, on place sa fourchette et son couteau en parallèle dans son assiette. Évitez de les coiser car c’est considéré comme un signe de malchance et donc…impoli. Vous n’avez pas encore fini? Placez vos couverts en angles et votre assiette restera en place.

Règle #6 : la maudite salade!

La salade se sert en début de repas en Amérique du Nord et en fin de repas en Europe. Votre hôtesse devrait l’avoir coupé de façon à pouvoir la manger avec une simple fourchette. Utilisez un bout de pain pour pousser la salade. Cette façon de faire vient du fait qu’auparavant, le vinaigre oxydait les couteaux. On évitait donc de les utiliser. Pourquoi ça demeure? Aucune idée. Néanmoins, vous saurez comment procéder.

Règle #7 : fourchette ou cuillère pour manger le dessert?

Il se peut que vous vous retrouviez face à ce dilemme. Vous avez, pour le dessert, une fourchette et une cuillère : que faire? S’il s’agit d’un gâteau, utilisez…la cuillère! La fourchette sert en fait à pousser le gâteau sur la cuillère.

Règle #8 : Boire le thé

Le thé de l’après-midi est une façon bien pratique de recevoir en plus d’être économique. En parlant de thé..saviez-vous que, théoriquement, on ne met du lait que dans les thés noirs? Et si vous êtes comme la reine d’Angleterre, vous mettrez votre lait après. Auparavant, la porcelaine était si fine qu’on versait le lait en premier afin de protéger la tasse de la chaleur du thé.

Au cas ou vous vous poseriez la question…Non, on ne lève pas le petit doigt! Auparavant, les artisans ne savaient comment placer l’anse de la tasse. On utilisait le petit doigt pour équilibrer. Ce n’est aujourd’hui plus nécessaire.

Et que fait-on de la soucoupe? Si on est à table, il est correct de ne prendre que la tasse. Par contre, si vous prenez le thé au salon, tasse et soucoupe restent ensemble.

Règle #9 :  savoir par où commencer

Le thé, ça vient en général avec des trucs à bouffer. Pensez-y mais arrivez en ayant mangé au préalable. Ça serait bête de se jeter sur la bouffe! Dans un thé à l’anglaise, on commence toujours par le chaud. Habituellement, il y a des scones donc ça devrait être la première chose qui devrait se retrouver dans vos assiettes.

Règle #10 : l’art de la conversation

Parce que dans la vie…on ne fait pas que manger! Ça reste aussi une occasion de socialiser. Si vous ne connaisse pas les autres convives, présentez-vous! En Amérique du Nord, on se présente soi-même. Cela démontre de la confiance en soi. Par contre, il faut savoir choisir le bon moment, c’est-à-dire sans interrompre une conversation, en évitant que la personne aie la bouche pleine ou les mains encombrées.

Le secret pour « faire la conversation » en toute circonstances, c’est de lire le journal. Il y a toujours un sujet d’actualité qui intéressera les autres convives.

J’ai beaucoup appris grâce à M. Mc Pherson (et grâce à Ford qui m’a invité à le rencontrer!). Avez-vous appris quelque chose?

Tags: , , , , , , ,

Author:Fedwa Lahlou

Communicatrice, globe trotter, épicurienne et croqueuse de chaussures qui tente l'aventure de la maternité et qui parle de tout.

2 réponses to “10 règles à respecter pour avoir l’air bien éduqué!”

  1. Murielle Boucher
    9 décembre 2014 at 8 h 15 min #

    Je lis toutes ces règles et je me rends compte que plus souvent qu’autrement je dois sembler « dans les patates »! Moi ce que je fais; je reste moi-même et en cas de doute, je demande!!

    • lahlouf
      9 décembre 2014 at 18 h 08 min #

      C’est une excellente façon d’agir…Un truc de voyageuse peut-être? 🙂 On ne peut connaître tous les us et coutumes alors tant qu’à faire, autant s’informer au préalable auprès de l’hôtesse! 🙂

%d bloggers like this: